Cosmo [†] Orbüs

Concours d’écriture : fifty dickien, résultats

philip-k-dick

Image d’origine par Dan Luvisi.

« Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque
que vous ne voulez pas ma peau.
 »
– Philip K. Dick

Bon bon bon, nous voici arrivés au terme de la délibération, il est temps de divulguer les résultats du concours de l’hiver. Autant le dire tout net, cette édition a posé moult problèmes à nos chers participants.

L’écriture de fifty est une tanné, beaucoup moins facile qu’elle en a l’air. Et il faut avouer que Philip K. Dick n’est pas toujours aussi maîtrisé que célèbre. En ajoutant à ceci un jury beaucoup plus divisé que d’habitude, nous obtenons des notes plus basses que lors des éditions précédentes.

Résultats

Le vainqueur du concours,
avec une moyenne générale de 13,50 sur 20, et les félicitations du jury
est…

Tibéon

Première place

Rêve de drogues électriques, Tibéon

« Encore un camé, un cave qui réclamait sa dose de coque numérique. Aujourd’hui, même les androïdes sniffaient pour supporter les consciences artificielles qu’on leur greffait. Ils altéraient leurs data-memories, shuntaient leurs synapses digitales. Celui-là avait disjoncté, ses capteurs ne différenciaient plus le réel du virtuel. Game Overdose.« 

Le Tigre
« Bah voilà, c’est pas trop tôt nom de Zeus ! Le fond est parfaitement dans le thème, halluciné et décadent. Quant à la sélection des verbes et adjectifs, c’est soigneux tout en donnant un rythme effréné jusqu’à une conclusion avec un genre de jeu de mots que j’adore. Chapeau bas. »

Deirdriu
« On est dans le sujet mais je crois que je me suis sentie prise en otage par le matraquage « C’est du K. Dick, mange ! » Je n’aime pas le jeu de mot à la fin qui était inutile. »

Mais où va le web ?
« Visuel, graphique. Un morceau d’Avalon à la sauce Hubot. Voire Futurama. Manque de sueur et d’émotions mais les codes de Phil Dick sont maîtrisés et on s’y rince l’œil. Par contre le titre n’apporte rien. » 

Saint Epondyle
« J’aime bien, c’est crado y compris dans la langue utilisée, ça parle de la course à la perfection qui touche même les machines frappée par le vieillissement, et obligées de s’évader dans les drogues. Oui, j’aime bien. Le titre et la conclusion mériteraient d’être un peu plus puissants toutefois. »

Moins bien notés que les vainqueurs précédents, du fait sans doute de la division d’un jury capable de noter de 5 à 15 le même texte, les deuxième et troisième places se répartissent entre Lendraste (13) et Thierry (12). Un grand bravo !

Pour accéder à la grille de notation complète et télécharger le corpus de textes en entier, cliquez sur le bouton correspondant.

Tous les textes en PDF Grille de notation complète

Le succès de ce nouveau concours me conforte dans l’envie de continuer. C’est certain, on en refera. Et peut-être aussi d’autres exercices d’écriture, pour varier les plaisirs. Merci à nos 24 valeureux dickiens ; et à très bientôt tout le monde !

-Saint Epondyle-

EDIT : Allez lire cet article de Tibéon, qui revient sur son expérience d’écriture de fifty.

blade-runner

23 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • Bravo à tous, et surtout à T*****
    Merci aux membres du jury pour la grille de notation et leurs remarques, souvent pertinentes, toujours perfides (;-) ).
    Lire les textes des « concurrents » est très plaisant aussi ! Un excellent exercice !… Philip K. Dick peut se retourner tranquillement, tasser son oreiller et se rendormir de l’autre côté, l’imagination n’est pas tarie.
    A tenter avec d’autres auteurs.
    A bientôt donc .
    Merci encore.

  • Bravo à tous et à Tibéon,

    J’estime m’en être sorti pas trop mal avec cette 5ème place. C’est vraiment fascinant de voir que beaucoup de gens retiennent des choses très différentes de K.Dick, ce qui est bon signe. Mention spéciale à Zok dont j’ai beaucoup apprécié le texte et à David Legrand, qui selon moi ne mérite vraiment pas la dernière place.

    Enfin, petite précision au sujet de ma contribution : Jane était la soeur jumelle de Philip, information qui aidera peut-être à mieux comprendre mon fifty (exercice impitoyable !).

    Merci à tous !

  • Félicitations aux gagnants ! Assez d’accord avec Ziggurqt pour la place de David Legrand (ce qui n’enlève rien aux premières places hein !) mais l’essentiel est-il dans le classement ? (oui, c’est ce qu’on dit lorsqu’on est pas bien classé, on est d’accord)

    Ce que je trouve sympa également et distingue vraiment tout ceci de ce que j’ai pu voir ailleurs, c’est la grille de notation avec commentaires, ce qui permet d’avoir de vrais retours sur les textes. Pour prendre un exemple concret, scriiipt.com avait organisé un concours d’écriture pour des règles de jdr mais comme il n’y a aucun avis sur les envois, ben, ça sert à rien en fait (qui va jouer à un jeu de rôle amateur lorsqu’il possède trouzemillion de bouquins de règles ?).
    L’absence de langue de bois du jury est vraiment intéressante également (en plus des fois c’est drôle)

    Merci de prendre le temps d’organiser tout ceci et vivement le prochain (fifty ou autre).

    PS : si cela intéresse quelqu’un (on peut rêver :D), je peux décrypter un peu mon texte : le calligramme est un hexagramme yi-king (immobilité- création-le réceptif) et la thématique de la parenté est un petit hommage à ce qui se cache derrière le K. de Philip K. Dick.

    • Merci de ta participation.
      On essaie de noter sans mauvaise foi, sans politiquement correct, et on est désolés lorsqu’on vexe les participants. C’est arrivé, et ça arrivera. Selon moi c’est quand même un gage que nos éloges sont sincères par contraste.
      Non, l’essentiel n’est ni dans la note, ni dans le classement. L’essentiel c’est de jouer ensemble, de faire vivre l’héritage des auteurs qu’on aime, et de s’exercer à écrire sous d’inhumaines contraintes. :) Parce que oui, c’est très dur. Et oui, notre place est confortable… :p

  • Bravo aux gagnants, et merci d’avoir donné de votre temps pour noter et commenter toutes ces nouvelles ! Bravo à Tibeon, mais à tous les participants également, ils ne déméritent pas du tout.

    Je dois avouer que je ne peux m’empêcher d’être déçu par ma mauvaise position, mais elle est totalement compréhensible lorsque je lis les autres concurrents et vos remarques pertinentes. Merci encore pour ça, surtout que comme le souligne hessef, il n’y a pas de langue de bois, c’est parfait.

    Cependant, mon top 3 aurait été sans aucun doute différent, puisque je trouve par exemple que la nouvelle gagnante fait plus cyberpunk que Dick… Mais bon, tout est question de sensibilité. Et de l’idée que l’on a sur le style de Dick (qui n’a jamais été très percutant selon moi).

    Par contre, la pire nouvelle est sans aucun doute possible celle de Zok, qui ne fait pas du Dick mais bien du Zock, cryptique et poétique, comme à son habitude. Zok, tu n’es qu’un imposteur !

  • Ouaille, je me suis pris un 5 sur 20 dans les dents, ça a plombé ma moyenne !
    (ce genre de surprise remet tes prétentions d’équerre, on sent bien passer le choc)

    Bon, en tout cas c’était très instructif de participer. J’ai passé un temps invraisemblable à changer l’ordre des mots, à rétrécir l’intrigue, tout en essayant de ne pas oublier de coller à l’univers de K. Dick (à la façon dont je ressens l’univers de K. Dick), et j’étais assez content de ma participation.

    Et puis la lecture de tous les fifty est un plaisir, ça gère grave.

  • Je suis conscient d’être complètement hors délai, mais j’ai eu un flash hier soir…

    TITRE: Date limite dépassée

    Il s’affaissa lentement, les yeux aveugles, la main tétanisée sur la poignée, et, comme une ritournelle sans fin, les mots de ce qui hier encore était une blague :
    « Aujourd’hui, il peut y avoir deux types de GLACE dans nos frigos. Celle qui te rafraîchit, et celle qui te refroidit. »

    Cette fois, il a été validé par ton compteur de mots :)

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.