Cosmo [†] Orbüs

[Chapitre Quarte] Premier sang

Fort de cette première expérience, je décidais de continuer l’aventure en prenant le rôle de Meujeu. Jusque là ni les joueurs ni moi n’avions de réelle expérience dans l’exploration des possibilités énormes du donjisme, et c’est vers Noël 2003 que j’acquérais les deux livres de base de D&D 3.5 : Le Guide du Maitre et Le Manuel des Monstres.

Autant de pages remplies d’idées et de ressorts utilisables lors de mes parties me faisaient tourner la tête, et également un peu peur. J’étais fort impatient.

Comme cadre à mon premier scénario, je créais une petite ville, capitale d’un pays en partie désertique. Pour faciliter une prise en main rapide et convenue, la ville était bien évidemment dirigée par un bon monarque, passablement aveugle et impuissant, mais bienveillant. Mon scénario, qui dura entre quatre et six séances, était construit sur la base suivante :

Un barde fort talentueux fait son apparition en ville. Au bout de quelques semaines, il commence à se faire de plus en plus remarquer par son talent, et finit par jouer en personne devant le gouverneur de la cité. Toutefois, tenez vous bien, sous cet idylle de façade se cache en réalité une terrible machination !

En effet, le barde est en réalité la face visible d’une organisation secrète, composée et dirigée par de sinistres vampires, dont le seul et unique but est de s’emparer du pouvoir en corrompant l’esprit du bienveillant gouverneur par des sortilèges de manipulation mentale, distillés par le barde lors de ses représentations. Or, un dragon d’or bienveillant à réussi à mettre au jour cette machination. Pour la conjurer, il doit engager un groupe capable de se fondre dans la population de la ville, par souci de discrétion.

Aussi basique soit-il, voici mon premier scenario. Celui-ci s’organisait autour de deux donjons principaux : une forteresse du désert et un égout glauque plein de vampires.

Le plus gros défaut de ce scénario réside dans le fait que, comme beaucoup de meujeux débutants, je cherchais à utiliser le plus possible des possibilités offertes par Donj. Sans tenir compte du niveau 1 de mes joueurs, je diminuais les caractéristiques des vampires et allais jusqu’à faire intervenir un grand dracosire d’or, là ou une meute de gobelins aurait suffit. Pas de problème pendant la partie, les vampires tronqués firent une admirable chair à canon.

A côté de ce scenario, qui vaut ce qu’il vaut, la partie connu certaines difficultés, d’ordre relationnelles et organisationnelles. Certains joueurs n’avaient pas compris que ce type d’activité demande un investissement temporel important et  étaient incapables de se motiver. D’autre part, quand ils étaient présents, ils ne pouvaient pas se concentrer sur la partie plus d’une petite demi-heure. A la suite de joutes verbales et de disputes relativement violentes, nous n’étions qu’en troisième, Clem et Ben quittèrent la table de jeu. Ils devaient être remplacés, au scénario suivant par Sim et Goomo. Grand bien nous en fit.

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.