Cosmo [†] Orbüs

NaNoWrimo 2016, semaine 2, « Alone in the Dark »

Je participe cette année au National Novel Writing Month (NaNoWriMo). Sur le mois de novembre, je tente de terminer le manuscrit de mon second livre : L’étoffe dont sont tissés les vents (une analyse de La Horde du Contrevent). › plus d’infos

Bilan de la semaine 2

9 et demi

heures travaillées cette semaine
(24 depuis le départ)

7 237

mots écrits cette semaine
(19 562 depuis le départ)


Santé mentale à ce stade :
Éparpillement dû à des conditions extérieures défavorables. Risque réel de dissociation de la personnalité. Phases de désespoir en hausse, accentuées par la pression auto-imposée.

Commentaire : Le rythme était pourtant là, et l’endurance vient à flancher. Le mois n’en est pourtant qu’à la moitié, il va falloir se ressaisir.

Bilan général

Rédaction du sommaireStairway to heaven
Ecriture des chapitres manquants (bouche-trou)Bétonnière

Rédaction au kilomètre fragmentaire et dégueulasseL'essentiel est là
Avancée générale du premier jet lisiblePercée

Statut du projet : « Sur cette pierre, je bâtirai mon église. »

Commentaire : J’ai pourtant les clés en mains, c’est le temps qui vient à manquer. A force d’optimiser le moindre instant, écrire partout, écrire tout le temps… la force manque, l’esprit est occupé ailleurs et le cerveau renvoie une erreur 404. Il va pourtant falloir revenir au front, achever la bête qui bouge encore. Les éléments se liguent ; je suis malade, surbooké, et j’écris ces mots avec la main gauche fraîchement lacérée, qui pulse douloureusement à chaque battement de cœur. Allons bon, il s’agirait de ne pas se laisser aller pour si peu. Retour au charbon dès ce soir.

~ Saint Epondyle (« Always »).

Stats :

nano2

Bande sonore d’écriture :

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.