Cosmo [†] Orbüs

Mythologeek

Eowyn and the Nazgul, par ~JonHodgson

[La mythologie est un dictionnaire d’hiéroglyphes vivants.
– Charles Baudelaire]

Le propre d’une mythologie est de mettre en mouvement une profusion de personnages, de récits légendaires imbriqués et basés sur des faits supposés historiques, ou de mythes et de légendes tissées de questionnements religieux et philosophiques. Comme une tapisserie composée de milliers de fils, on peut aborder l’univers mythologique par n’importe quel bout, qui nous ramènera toujours à l’ensemble. En tirant sur un fil ou un autre, chacun peut entrer dans l’histoire et l’explorer, et finira tôt ou tard par croiser les fils des autres récits et personnages. En prenant du recul, on pourra constater la taille et la beauté de l’ensemble.

Si la mythologie greco-romaine est de loin la plus connue, ces gigantesques fresques mythiques et cosmogoniques existent dans quasiment toutes les civilisations depuis l’antiquité. Histoires de dieux et de héros, d’hommes et de créatures fabuleuses, ces récits ont la particularité de toujours mettre en scène un ailleurs de fiction pour expliquer le monde réel. Le dogme religieux et un certain nombre de croyances des sociétés dites « traditionnelles » trouvent leur origine dans la mythologie. Passionnés par définition par les univers de fiction, les geeks se sont d’abord intéressés aux mythologies antiques avant d’en créer à leur tour.

Établis par des oeuvres majeures et construites chaque jour par les communautés de fans, ces univers étendus (ou multivers) sont transmédias par essence et donc déclinés dans la littérature, la bande-dessinée, les jeux-vidéos, adaptés au cinéma, en jeux de rôles… Chacun peut devenir explorateur ou acteur du monde de fiction, jusqu’à créer une galaxie de références, de personnages et d’histoires mêlées. Le plus souvent athées, ces mythologies contemporaines et populaires sont parfois chargée de messages et de symboles, parfois simplement narrative.

Wedding of Anakin and Padme, par ~Kot1ka

A l’origine de toutes les fresques épiques mêlant chevalerie, amour, batailles et nobles quêtes, la Mythologie Arthurienne exerce une influence de premier plan et appartient au patrimoine culturel européen. La première mythologie geek à proprement parler est sans conteste l’univers de la Terre du Milieu imaginé par JRR Tolkien dans ses différentes oeuvres cultes du Seigneur des Anneaux au Silmarillion. Une autre est bien sûr celle de l’univers étendu de Star Wars dont les films fondèrent une base largement transcendée depuis par des centaines d’oeuvres annexes.

Mais de Avengers à Pokemon, il ne suffit pas d’être une oeuvre culte pour accéder au statut de mythologie. En effet, les vraies mythologies s’affranchissent des oeuvres qui les ont fondées et à base de réinterprétations et d’inventions, elles continuent leurs vies par elles-mêmes, s’enrichissant sans cesse grâce à la passion de leurs fans. A des échelles variables on peu trouver de nombreuses mythologies dans la culture geek actuelle, et plus encore d’amorces possibles pour en créer de nouvelles. L’univers de Harry Potter par exemple dispose de plusieurs atouts en ce sens : de nombreux personnages dispersés sur plusieurs générations, une oeuvre fondatrice adaptée au cinéma et -surtout- une communauté de fanatiques prêts à mourir pour les (beaux ?) yeux de Severus Rogue. Quand à savoir si cette communauté est capable de faire accéder à son univers au statut ultime, l’avenir nous le dira.

Dans le foisonnement de la production médiaculturelle d’aujourd’hui, la majorité des films, des bouquins et des bandes dessinées finiront dans les oubliettes du temps. Grâce aux communautés de fans et au plébiscite du public, les mythologies devraient survivre.

-Saint Epondyle-

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

2 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • Rien que le fait que certaines personnes fassent des citations Harry Potter de réels mantras montre que cet univers est en passe de devenir une mythologie à part entière : « I must not tell lies », « It’s real for us », « Expecto Patronum » ou encore « I solemnly swear that i am up to no good ». Certains ont leur Bible ou leur Coran, d’autres ont les 7 opus de Rowling. Pour remplacer les sermons, je propose les facts Harry Potter, via twitter (voir @thehpsecrets).

    Honnêtement, je ne pensais pas que les personnages avaient une vie aussi développée, après les livres. J’en viens à ne plus savoir si c’est Rowling elle-même qui a « écrit » ces suites, ou si ce sont toutes les inventions des « fans » qui ont tissé ces anecdotes…

    Bref, je ne connais pas particulièrement les autres mythologies geek auxquelles tu fais référence, mais celle-ci survivra !

    • A voir, on a aussi des exemples d’oeuvres cultes qui après être entrées dans les annales n’ont pas été plus développées que ça par les fans. Exemple : Fight Club. Du coup, attendons de voir.
      Merci de ton passage. :D

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.