Cosmo [†] Orbüs

Grand Corps Malade

[Finalement, c’est peut être ça l’ouverture d’esprit.]

Je profite de la sortie récente de son troisième album pour aborder le sujet épineux de Grand Corps Malade. J’ai toujours plutôt apprécié l’artiste qui a fait découvrir à la France le slam, ce style musical né aux Etats-Unis qui consiste à scander des textes en prose ou en vers, a capela ou avec un accompagnement minimal.

Pour information, le slam est un courant né dans les bars de Chicago, cousin du rap, qui consiste à simplement prendre la parole en public, seul ou avec ses amis, afin de faire passer un message. Ce style est largement lié aux cultures urbaines de type rap-hip-hop-RnB, mais y ajoute une recherche poétique dans l’écriture, ce dont ne peuvent pas se vanter nombre de rappeurs (Wesh gros !).

C’est justement pour ce détachement par rapport à cette culture que je ne partage absolument pas, et pour l’écriture de plusieurs textes bien inspirés, que j’ai découvert et apprécié GCM. Toutefois, je reste en retrait par rapport aux expressions un peu trop typées « je kiffe », « ça peut chémar », « le daron »… Et par rapport à la diction un peu trop « street » de certains morceaux.

De ce que j’en ai vu, le personnage de Grand Corps Malade lui même est assez attachant. Sous son nom de chef apache se cache un certain Fabien Marsaud, un grand type au regard assuré et à la voix grave, qui malgré un handicap physique continue d’aller de l’avant et contribue à incarner la jeunesse des banlieues françaises.

Cette musique est dans l’air du temps, elle ne ressemble pas à grand chose de connu et elle est à l’opposée de ce que j’écoute d’ordinaire. Pourtant, avec un peu d’honnêteté, force est de reconnaître que moi, j’aime beaucoup.

(Ce premier morceau vaut autant pour la musique que pour la réalisation du clip, d’une qualité vraiment rare et mixant plusieurs arts différents avec succès. A visionnez directement sur Youtube.)

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

2 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

    • C'est un point de vue, le "problème" si on peut dire, c'est que ces expressions peuvent limiter un peu l'auditoire en coupant la partie du public qui peut être rebutée par elles.

      Mais c'est vrai que ça donne une certaine authenticité aussi.

      Bienvenue sur Cosmo Orbüs !

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.