Cosmo [†] Orbüs

Quel vampire êtes-vous ?

Dracula – Cover, par ~BeatrizMartinVidal

« L’eau du miroir ne lui renvoie pas son reflet,
Il ignore s’il est beau. Il ignore s’il est laid. »
– Thomas Fersen, Dracula

Tout le monde aime les vampires. Mais peu de gens savent à quel point ils peuvent être différents. Vous aurez peut-être un jour l’occasion de rejoindre les rangs de ces créatures noctambules, a moins que ce ne soit déjà le cas. Mais alors, quel genre de vampire êtes-vous ?

Voici seize questions qui vous permettront de vous situer par rapport aux différents types de vampires recensés à ce jour. Affûtez vos canines et votre crayon, notez le symbole correspondant à chacune de vos réponses, et retrouvons-nous à la fin de cet article pour découvrir vos résultats.

Evidemment, ce test n’a vocation qu’a donner un éclairage parmi les possibles. On pourrait donc, en changeant les catégories initiales, obtenir des résultats différents. :)

C’est parti !

1. Humain, vous rentrez chez-vous par une ruelle sombre… lorsque surgit une ombre, immense !

 C’est un homme-bête difforme et blafard, sorti tout droit d’un cauchemar éveillé !
C’est une bombe latine en tenue de cuir intégrale, armée d’un sabre et d’une paire de flingues chromés.
 C’est un gentleman ténébreux, qui cache derrière un chapeau à l’ancienne un beau visage quoiqu’empreint de mystère et de mélancolie.

2. L’individu vous emmène à sa suite, dans…

 Un loft décoré avec goût et une vue imprenable. Ambiance design et élégance un peu froide.
Une boîte de nuit bondée dont les alcôves et les back-rooms semblent pleins à craquer. C’est bizarre : tout le monde vous regarde.
 Un hôtel particulier vide et poussiéreux aux volets fermés. Souvenir d’un faste passé.

3. Vous êtes piégé(e) dans la tanière du monstre !

Il vous étreint à gestes lents et sensuels, jusqu’à délivrer le baiser glacé de la malédiction à votre poignet.
 Il vous drague un peu lourdement, vous colle de près et… impossible de vous rappeler la fin de la soirée.
 Il vous mord sauvagement la carotide sans prêter attention à vos hurlements et vos ruades paniquées, retapissant toute la pièce d’hémoglobine, avant de vous laisser à l’agonie dans le tas de poubelles de la ruelle d’a-côté.

4. Ça y est, vous êtes un vampire. Et plusieurs décennies s’écoulent.

 Quoi, déjà ? Vous n’avez pas vu le temps passer !
 Pas question de se laisser aller, vous suivez les modes et utilisez toute la technologie actuelle.
 Le temps n’a plus prise sur vous, vous vivez toujours comme à votre époque initiale.

5. Quels sont vos pouvoirs ?

 Vous pouvez vous transformer en loup, décupler votre force physique et inspirer la terreur.
 Vous êtes capable d’influencer les esprits faibles, vous pouvez séduire d’un regard et disparaître dans les ombres.
 Vous résistez aux balles, accélérez votre vitesse et n’avez pas besoin de respirer.

6. Le vampirisme est du à…

♣ Une expérience scientifique qui a mal tourné et libéré un virus sanguin très dangereux dans la nature.
 Une malédiction imposée par Dieu à Caïn, le premier meurtrier de l’Histoire, après qu’il eut tué son frère Abel.
Il a toujours existé et nul ne peut prétendre en connaitre l’origine.

7. Quel est votre style vestimentaire ?

 Passe-partout, pour et approcher vos victimes sans éveiller les soupçons.
 Classe et ténébreux, tout en retenue et en noirceur discrète.
 Destroy et gothique, vous adorez le cuir, les vêtements déchirés et les symboles punk.

8. Si l’on tournait un film sur votre non-vie ? 

 Ce serait Entretien avec un vampire, qui montre les différentes mentalités de vampires et leurs doutes.
 Ce serait Underworld, car la vie est une baston en cuir moulant !
Ce serait le Dracula de Coppola, une alliance baroque de sensualité et de malédiction.

9. Il faut bien se nourrir. Quel est votre modus-operandi ?

 Vous avez bien quelques habitudes, mais les dévoiler vous forcerait à me tuer ensuite.
♥ N’importe qui, n’importe quand, n’importe comment. Vous jouez de l’effet de surprise et saignez votre victime sauvagement avant de l’abandonner sur place et ne plus jamais croiser son chemin.
 Mêmes personnes, même heure, même endroit. Vous entretenez un petit groupe de victimes attitrées que vous visitez régulièrement.

10. Qui est votre pire ennemi ?

♠ Le professeur Abraham Van-Helsing.
 Blade.
 Vous-même.

11. Quelle est la musique qui vous fait vibrer ?

 Les intonations subtiles d’un orchestre de chambre classique.
 Un bon vieux brutal-death fusion ascendant electropunk neocore, pour vibrer au sens propre.
Les oscillations d’un rock planant plein d’une ténébreuse mélancolie.

12. La victime de ce soir brandit un crucifix et des gousses d’ail pour vous éloigner.

 Ah ah ah ! Vous êtes complètement insensible à ce genre de croyances obscurantistes !
 L’odeur de l’ail ne vous a jamais plu, mais les mythes anciens ne sont que… des mythes.
 Impossible de soutenir la vision du Christ en croix, vous êtes saisi d’une terreur primale !

13. Une devise ?

 Sex, drugs & rock’n’roll !
 Vivons heureux, vivons cachés.
 Carpe Noctem.

14. Vous avez l’éternité devant vous. Qu’allez-vous faire ?

 Redoubler votre terminale en boucle pour draguer des lycéennes.
 Participer à la domination mondiale depuis les ombres.
 Trouver des compagnons dans la malédiction pour tenter de rejoindre le cercle.

15. Et sinon, ça va ?

 Bien, vous avez appris à dompter votre partie vampirique. Vous êtes civilisé et vous savez faire la part des choses.
 Bof, vous traînez une fatigue permanente à force de lutter contre les voix qui parlent dans votre tête. Parfois, vous ne savez plus laquelle suivre et vous pétez un plomb.
 
Beuarg, ça fait longtemps que la Bête a fini de consumer votre libre arbitre. Vous êtes un spectre dominé par des pulsions de meurtre et de destruction sans espoir de s’y soustraire.

16. Finalement, le vampirisme…

 Est une malédiction insupportable qui vous damne chaque jour un peu plus dans le dédale du plus schizophrénique des délires mentaux.
 Est plutôt cool, surtout quand on est entouré de ses amis et qu’on possède des pouvoirs surnaturels.
 Est une horreur, mais qui a l’avantage de vous transformer en race dominante, ce qui a quand-même quelques avantages.

Calculez vos scores

C’est l’heure de calculer vos scores. Pour ce faire, suivez le guide :

  • Coefficient rouge : Quelle sorte de monstre êtes-vous ? En ne prenant en compte que les réponses rouges, comptez vos points de la manière suivante : une réponse  vaut +1, une réponse  vaut -1, et une réponse  compte pour 0. Notez le score obtenu dans un coin de votre feuille et passez à l’étape suivante.
  • Coefficient noir : De quel époque datez-vous ? En ne prenant en compte que les réponses noires, comptez vos points de la manière suivante : une réponse  vaut +1, une réponse  vaut -1, et une réponse ● compte pour 0. Notez ce nouveau score et passez à l’étape suivante.

C’est l’heure de vérité. Utilisez vos coefficients rouge et noir pour vous situer dans le repère suivant. Avoir un score élevé ou pas n’a rien de péjoratif, c’est simplement un moyen de vous situer d’un côté ou de l’autre. Une fois vos scores reportés sur le graphique, vous connaissez votre profil de vampire dominant.

Quel vampire êtes-vous ?

Soyons précis ! Plus vous êtes proche de la ligne et plus vous pouvez partager des traits de personnalité avec le profil d’à côté. Inversement, plus vous en êtes éloigné et plus vous présentez des traits à la limite de la pathologie. Si vous êtes proche du centre du repère, vous êtes relativement équilibré. :)

Résultats

Dracula (Christopher Lee)

Le old-fashioned gentleman

A la fois traditionnel et humain, vous êtes héritier d’une longue tradition de vampires nobles.

Pour vous, être immortel implique deux choses : pouvoir et discrétion. Vous faites partie de la caste des Seigneurs, et rien ne vous inquiète plus que l’idée de perdre vos privilèges. Vous vous plaisez dans des décors anciens à l’abri des regards, mais sans être à la retraite pour autant. Complots, intrigues et coups fourrés font partie du quotidien. Vous fréquentez des cercles immémoriaux et arpentez des antichambres poussiéreuses pour faire chaque soir la même chose que tous les soirs : tenter de conquérir le monde !

Dans Vampire Le Requiem, vous êtes un Ventrue réactionnaire et hautain. Sorcellerie, malédictions et magie noire, vous cachez vos perversions derrière le masque de la civilisation et de beaux habits défraîchis. En tant que race supérieure, prince de la nuit et seigneur des âges passés, vous auriez tort de vous priver.

Nosferatu (Max Schreck)L’horreur antique

Monstrueux et hors-d’âge, vous avez renoncé à votre humanité depuis des siècles.

Voilà maints éons que vous avez abjuré jusqu’à la dernière parcelle de votre ancienne humanité. Les reliquats de votre esprit sont incapables de maîtriser le brasier de fureur qui sommeille en vous, et consume chaque nuit un peu plus votre âme damnée. Soutenir votre regard est impossible ; vous êtes moche, dérangeant et vous puez à plein nez. A la fois imprévisible et bestial, vous faîtes peur aux cafards et aux rats qui grouillent dans votre tanière, voire même aux autres vampires.

Dans Vampire le Requiem, vous êtes un Gangrel ou un Nosfératu. De ces créatures flippantes qui rôdent dans les replis oubliés du monde. Bien loin d’une civilisation qui refuse de vous voir, vous combattez vos propres cauchemar. Et croyez-moi, c’est suffisant.

Lestat (Tom Cruise)Le dandy damné

Moderne et bestial, vous êtes un vampire ! Alors pas question de ne pas en profiter.

Quitte à être maudit des dieux, autant s’en donner à cœur joie. Vous avez accueilli le vampirisme avec optimisme. Votre ancienne vie humaine vous semble bien fade en comparaison de vos possibilités de jouissance d’aujourd’hui. Tel le dandy d’antan, vous cherchez à faire de votre non-vie une véritable oeuvre d’art. Pour se faire, vous aimez la transgression et la débauche en accomplissant tout ce qui vous était interdit auparavant. A vous les orgies BDSM, les collégiennes gothiques et le heavy-metal ! La mort est une fête !

Dans Le Requiem, vous êtes un Daeva séducteur et dangereux, un fils de la nuit décomplexé. Une malédiction le vampirisme ? Au contraire !

Edward Cullen (Robert Pattinson)Le bogoss ténébreux

A la fois moderne et humain, vous considérez le vampirisme comme le meilleur des anti-rides.

Pour vous, le vampirisme est très surestimé. Car malgré la taille de vos canines vous avez les mêmes problèmes que n’importe qui. Les humains ne vous semblent pas inférieurs, et vous vivez parmi eux en ne vous faisant remarquer que par votre charisme ténébreux et votre aptitude à anticiper les tendances capillaires. On peut boire du sang (médical) et être sensible et avoir une morale.

Dans Vampire Le Requiem, vous vous feriez bouffer. Le monde des ténèbres n’est pas un endroit pour les minets égarés. Alors abandonnez vos amourettes régressives immédiatement, et assumez-vous un peu nom de Dieu !

-Saint Epondyle-

~ Partagez vos résultats dans les commentaires ! ~

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

29 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • Je suis old fashioned gentleman tendance beau gosse. T’aurais pas des intitulés version féminine sous la main ? :P j’ai jamais ce problème là quand je fais mes tests sur cosmo d’habitude !!! ( dieu sait que c’est fréquent…)

  • Je suis évidemment, mais qui en aurait douter, un old fashioned gentleman. C’est dans les vieilles peaux (d’humains) que l’on fait les meilleurs soupes (au sang).

    Par contre puis-je émettre une remarque à la question 10 n’as tu pas inversé Van Helsing et Blade ?

    Sinon les tests sont toujours bien faits !

  • R : -6 ; N : 2 –> old fashioned gentleman, classe vampirique absolue assurée…
    par contre effectivement la question 10 me parait bizarre, j’aurais mis van helsing en négatif puisqu’il correspond au old fashioned gentlman, et blade en positif pour le dandy damné

    sinon très cool le test…

    • Salut à tous !
      Merci de vos commentaires, pour le moment les gentlemen old-fashioned sont largement en majorité dans les répondants au test. A cause d’une image très installée du vampire ancien et civilisé ? Peut-être…

      Effectivement j’ai inversé deux modalités de réponse pour la question 10. J’ai corrigé, et la bonne formulation est :

      10. Qui est votre pire ennemi ?
      ♠ Le professeur Abraham Van-Helsing.
      ♣ Blade.
      ● Vous-même.

              • restons courtois s’il vous plaît.

                blague à part je n’ai jamais joué à requiem, c’est plutôt tourné action ou intrigue ?

              • C’est largement plus orienté intrigues politiques et fourberies dans l’ombre qu’un D&D par exemple. Même si les pouvoirs de vampires sont assez polyvalents pour te permettre de jouer bourrin si c’est ce que tu cherches.
                Ensuite ça dépend beaucoup de ton Meujeu (je n’ai jamais masterisé Le Requiem), mais visiblement la part belle est laissée aux relations entre les ligues et les clans vampiriques, entre les modernes et les réacs, les kabbalistes et les religieux, les civilisés et les monstres… Bref, de quoi faire en termes d’intrigues, et dont il serait dommage de se priver en jouant trop bourrin.

              • après évidemment y a plusieurs genre d’intrigues. elle peut très bien se terminer par un combat bien « saignant » (ou un bûcher, je ne sais pas si les humains y sont un danger).
                perso j’ai jamais fait que des D&D alors…

                RQ : c’est marrant le site alterne entre avec mon ancien pseudo j’avais pas fait gaffe

              • Requiem est en fait le second jeu de vampires de White-Wolf, après la mascarade. Sur ce jeu, ils sont plus retournés sur les valeurs initiales de leurs jeux, à savoir la lutte du vampire contre sa bête intérieure et la perte de son humanité. Ceci dit, les deux jeux sont des jeux d’intrigues, ou la fourberie est le maitre mot. J’ai néanmoins toujours un faible pour la Mascarade pour la cosmogonie du monde.

                Sinon, je suis déçu, les cappadociens ne sont pas dans le test! :p

    • un vampire nouveau-né c’est : un bébé vampire (est-ce seulement possible ??)
      ou un humain récemment vampirisé ? auquel cas, la puissance grandit avec l’âge ?

      il y a quand même une petite différence sur l’échelle de la dignité rôlistique entre se faire rosser par des flics et par des clochards …

      si tu veux te débarrasser de cette réputation, paie à ton personnage une séance de chirurgie esthétique et un gros pot de gel, ça t’ouvriras la population féminine (et une part de la masculine, restons ouvert) …

      • Oui les nouveaux-nés sont les nouvellement convertis. ;) Même si Entretien Avec un Vampire prouve qu’on peut vampiriser les enfants également, avec succès ! Dans Le Requiem, ta puissance grandit avec l’âge vampirique, en accumulant très classiquement des XP.

        • du coup, peut-on ne rien faire pendant 500 ans et être super puissant juste à cause de l’age? à l’inverse, les vampires qui ont 500 ans dans le jeu pourraient logiquement être expert dans tout les arts martiaux connus, dans le maniement de toutes les armes blanches et à feu, parler toutes les langues, idiomes et patois humains, connaître tout sur tout : herboristerie, histoire du boudin en bas-Poitou, poisons, rempaillage de chaises et histoire ancienne…

          (rien que ça vaudrait la peine de devoir se taper l’éternité dans le noir)

          • Tu as un système d’XP comme dans beaucoup de jeux. Mais également l’idée que les vampires les plus vieux sont rares (le monde est dangereux), et qu’arrivé à un certain niveau de puissance tu est contraint de te retirer, et que les années passant la puissance décroit pour permettre une résurrection.
            S’enfermer dans le noir, c’est au mieux ne rien faire et ne pas progresser, au pire mourir de faim. :)

            • je vois je vois…

              mais le monde est dangereux pour les vampires à causes des hommes ou des autres vampires ? (second choix je suppose)
              ça voudrait dire que les factions vampires se mettent ouvertement sur la gueule, du coup ?

              • Comme dans tous JdR, tu peux faire des scénars dans les deux cas de figure. Les factions sont l’un des piliers du jeu, mais leurs interactions passent plus par des pressions, négociations, alliances secrètes et luttes d’influence que par de la lutte ouverte. Car la Mascarade, c’est à dire le secret vis a vis des humains, doit être maintenue et exclue les luttes ouvertes.

              • je vois, genre on se déteste mais on déteste encore plus les autres…

                RQ : en fait la confusion de pseudo dépendait du reboot de l’ordi sous lequel je me connectais. mea culpa…

  • Boujour j’ai était obligé de finir ma phrases car j’ai du mangé dsl bon les mortel (les humain) son pâle des fois mes pas comme les vampire moi le soleil me brùle mes vous non est en plus j’aimais le soleil j’ai soife de sang je peut voler est je ne meut vois pas dans le miroir sa me fait peur j’ai les canine qui chaine est j’aime le rouge est le noir je vais dans le monde des vampires est des mortel. Bisous Sara

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.