Cosmo [†] Orbüs

Le cas Twilight

[Et si je n’étais pas le héros ? Et si j’étais… Le méchant ?
– Edward à Bella]

En essayant de m’affranchir des commentaires que j’avais pu entendre de toute part, je décidais il y a quelques semaines de regarder avec un semblant d’objectivité le premier volet de la saga Twilight. Et malgré tous les efforts que j’ai pu concéder pour prendre le film au premier  degré, je dois admettre que cette belle intention n’a pas su durer.

Navet de compétition, ce film est d’un ennui total et d’une laideur extrême au niveau de l’image. Les auteurs ont clairement basé leur projet uniquement sur l’aveuglement des fillettes qui en constituent la cible. On note donc une absence totale de recherche esthétique dans les plans ou les ambiances ; même les personnages sont simplement peints en blanc et roulez jeunesse ! Alors que par exemple les films Harry Potter ont su s’affranchir de l’œuvre originale, tout en y restant relativement fidèle, la « saga Twilight » est au contraire un abcès mercantile poussé sur le succès de la série initiale.

Le film ne relève pas le défi complexe qu’il se lance lui-même ; celui de montrer le vampire comme un être immortel certes mais maudit, que la belle (à débattre) ne peut pas aimer. Même si effectivement au bout de trois rencontres à peu près, Bella et son visage figé deviennent follement épris du (beau ?) Edward Cullen, le gentil vampire qui depuis des siècles continue de redoubler sa Terminale dans un but obscur, on continue de nous affirmer que leur amour est impossible. On ignore toujours pourquoi car malgré cat amour fou et partagé, l’un et l’autre se refusent à « sortir ensemble » (dirons nous), plus par principe qu’autre chose.

Aux deux tiers du film, la méchanceté fait son apparition sous la forme d’un blond à catogan qui, par pur désir de nuire, s’en prend à Bella. Finalement tout le monde s’en sort et attends avec impatience le prochain volet pour qu’un nouveau rebondissement capilotracté puisse à nouveau plonger dans la tourmente notre couple en devenir.

Cette daube n’est pas un film d’amour, ni un film de vampire. C’est une parodie involontaire du genre qu’elle créé elle-même : le teen-movie sentimental vampirique. Aux amateurs de films de monstres et de vampires on conseillera Dracula ou Entretien avec un Vampire pour ne citer que des films cultes ; et aux amateurs de films sentimentaux, on conseillera la lecture d’un blog plus spécialisé.

A ne voir que si votre vie et trop passionnante et remplie, et que vous souhaitez faire une petite pause dans toutes vos passions, en vous ennuyant deux petites heures.

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

5 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • Il y a une parodie (Vampire Suck – Mors moi sans hésitation) qui sort au ciné le 24 Novembre 2010… A mourir de rire.. Mais juste la bande annonce… Je sais pas si ça vaut le coup de payer une place de ciné…

  • Pourquoi s'embarrasser d'une parodie alors qu'il suffit de trouver le même film en version québécoise ? Bon ok, ça n'enlève rien à la nullité ambiante mais au moins on rigole bien dès qu'il y a quelques dialogues. ^^

  • Je peux comprendre que des gens et surtout des FILLES soient fans de la saga Twilight, mais au point des fois de la califier Meilleurs films, c'est abusé. Maintenant, avec Twilight, le phénomène des vampires est de retour et tout le monde adore. Personnellement, je suis allée les voir mais je ne trouve pas cette saga si exeptionnelle.

  • J’ai lu les bouquins et vu les films, au cinéma. Kristen Stewart est très mauvaise, et les vampires qui brillent, c’est pas sexy. Je préfère encore les loups, ils sont moins chétifs et plus appetissants.

    Mais pour ce qui est du film en lui-même, oui, il faut l’avouer, c’est moyen. Ca se laisse regarder, comme nombre de films de divertissement, et c’est tout. J’ai apprécié, mais tout en étant consciente que je n’allais pas voir un chef d’oeuvre du septième art. Il y a deux catégories dans mon estime pour un film :
    – Le film que je vais voir au ciné, pour lequel je paye la place.
    – Le film que je n’ai pas vu au ciné mais que je suis capable de regarder plusieurs fois.

    Un film qui réunit les 2 critères, tant mieux pour lui (cf. Shutter Island), et le film qui réunit aucun des deux… ouch. La série Twilight entre en catégorie n°1 : je veux bien payer pour le divertissement, pour la sortie occasionnée, la soirée en tête à tête ou entre filles éventuellement, mais c’est tout. Je ne peux pas les regarder 2 fois, je m’ennuie trop…

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.