Cosmo [†] Orbüs

Elian Black’Mor, illustrateur

The North Gate – Elian Black’Mor

[Ceux qui rêvent éveillés ont conscience  de mille choses
qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis.

– Edgar Allan Poe]

Dans le petit univers du fantastique et du rêve, le nom d’Elian Black’Mor occupe une place discrète, mais particulière. Le personnage, qui se présente comme un « reporter d’images » est un auteur/illustrateur, à l’origine de la quête onirique de la Piste des Dragons Oubliés, publiée chez Au Bord Des Continents.

Publiée sous la forme de trois carnets de voyage et (surtout) d’illustrations, Sur La Piste des Dragons Oubliés est l’histoire de l’auteur lui même et de ses voyages à la recherche des dragons qui peuplent les contrées mystérieuses de notre planète. Ainsi le premier carnet nous entraîne à travers les terres celtiques ancestrales, le second en Scandinavie sur les terres des anciens vikings et le troisième dans les contrées les plus reculées d’Asie, terre de mystères et de secrets.

 

Ces carnets de voyage regroupent les notes et croquis au jour le jour du narrateur-explorateur. Au fil de ce voyage esthétique, onirique, spirituel et scientifique, ce dernier rencontrera de nombreux personnages hauts en couleur, qui lui enseigneront les secrets de ces créatures fantastiques et oubliées. Les carnets sont pleins à craquer des esquisses et des aquarelles réalisées pendant ces voyages, ce qui les situe à mi-chemin entre le recueil d’illustrations, la bande dessinée sans dialogue et le roman.

Elian Black’Mor est un artiste d’un talent immense, qui réalise ses ouvrages avec des techniques traditionnelles (papier/crayon) et numériques (peinture digitale). Il ressort de ces oeuvres une atmosphère propre à chacune, qui créé un univers visuel à nul autre pareil. L’ambiance des pays traversés est transcendée pour en tirer l’aspect le plus onirique, propre à l’apparition des créatures de rêves. Des côtes sauvages du Pays de Galles à la baie de Saïgon, chaque lieu est interprété avec magnificence.

Secondé par sa compagne Carine_M dans la réalisation de ces ouvrages, l’illustrateur dispose d’une très large palette de compétences qui lui permet de remplir ses carnets de nombreuses cartes, esquisses, aquarelles, textes, photographies et publicités surannées. L’ensemble est parfaitement fictif, et réalisé par les mains de maîtres du duo.

The City of Dreams – Elian Black’Mor

Elian Black’Mor est relativement discret dans les milieux geeks en ligne (contrairement à d’autres). On peut néanmoins remarquer son très beau site personnel, assorti d’un blog utile pour connaitre son actualité.

Les ouvrages et produits dérivés qui y sont liés d’Elian Black’Mor et de Carine_M sont disponibles à la vente sur leur boutique en ligne, Arsenic et Boule de Gomme. En plus des T-Shirt que vous trouverez partout, vous pourrez également trouver des reproductions et des originaux des deux illustrateurs ; ainsi que des sculptures en édition très limitée. Bien entendu, les tarifs sont à la mesure du travail fourni, mais cette approche artisanale des choses à de quoi séduire.

Selon un interview donné à mes confrères de Kiss My Geek, ses projets sont maintenant tournés vers un approfondissement de la vie de son homonyme romanesque, au sein de nouveaux ouvrages orientées vers le style steampunk. Autant dire que je suivrai ces prochains développement avec un grand intérêt.

D’ici là, je vous engage à découvrir les volumes disponibles, Sur La Piste des Dragons Oubliés.

-Saint Epondyle-

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène

3 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • Cet artiste est ainsi que vous le dites d'un talentincroyable. Ses ouvrages sont d'une beauté et d'une qualité rare. Ils sont à n'en pas douter des pièces d'importance dans une bonne bibliothèque. Merci de le mettre en avant.

    • Mais de rien, c'est un réel plaisir. J'aime d'ailleurs particulièrement sont statut presque d'artisan. Par rapport à certaines usines à gaz, qui nous donnent parfois l'impression d'être de simples consommateurs (parfois à raison), c'est appréciable.

      Bienvenue sur Cosmo, d'ailleurs.

  • J'adore cet artiste autant que j'aime les dragons,et je n'ai que 10 ans!!!
    J'aime son dessin et sa facon de faire ses carnets!
    Si je parvenait a avoir les deux derniers carnets,
    ca serait un vrai bonheur!!!

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.