Cosmo [†] Orbüs

Mémento février, mars, avril 2014

mementos4

[Journal de Saint Epondyle #5]

Vingt-troisième jour de juin. Année de Dieu deux-mille-quatorze.

Je couche sur le vélin les mots que je ne saurai assumer de vive voix. Voici des mois que nous errons à la dérive sur les gouffres aveugles, troquant les dernières bribes de notre raison contre un espoir insensé : voir un jour de plus se lever sur l’abîme noir. Trop des nôtres ont succombé, arrachés de la mer des Internets par un soleil impitoyable.

Je n’ose en parler à l’équipage. Je sais la fatigue et la lassitude dans le cœur des hommes de quart. Il y a trop à faire et le temps, cet éternel ruffian, file entre nos doigts squelettiques impuissants à colmater son hémorragie perpétuelle. L’Orbüs, cette vieille barrique, se montre pourtant toujours robuste. Et à travers la maladie et la fatigue, perclus de douleurs et ivres de glorioles, nous gardons vif un espoir ardent. Nous sommes allés trop loin dans le noir, trop profond dans la folie, nous ne saurions renoncer. Renoncer c’est mourir.

Cosmostats

Pendant les mois de février, mars et avril, vous avez été 14 259 visiteurs uniques -putain !- à visiter Cosmo un total de 22 406 fois ! Mais ces bons chiffres en hausse ne veulent pas dire grand chose, et je leur préfère encore et toujours le petit nombre des fidèles, qui restent connectés malgré la baisse de ma cadence de publication, et je vous en remercie. Vraiment, merci.

Les articles populaires de ce trimestre ont été les suivants. Retrouvez également mes préférés sur le Best Of.

  1. [Groupe] Shaka Ponk (1 167 vues sur le trimestre)
  2. [Saez] J’accuse (899)
  3. Daenerys Targaryen vue par les fans (696)
  4. [Indochine] Black City Parade (340)
  5. Le Mythe du Barbare (271)

De février à mars, les dons extorqués à mes lecteurs les plus faibles psychologiquement s’élève à la petite fortune de 5,26 euros. Un butin en baisse par rapport aux trimestres précédents, qui s’explique sans doute par des publications un peu moins passionnantes ces derniers mois, et le retour du printemps. Je prévois de passer bientôt aux menaces pour accéder à la richesse éternelle. Merci à mes donateurs acharnés !

Cosmosphère

Pendant ce temps, la tendance historique s’est brutalement inversée dans la cosmosphère. J’ai quasiment arrêté de mettre à jour la page Facebook à la suite des récentes révélations sur la diffusion des publications sur le site. J’utilise néanmoins mon compte personnel pour maintenir le dialogue avec la communauté sur place (devenons amis). En outre, j’utilise de plus en plus mon compte Twitter qui le double avantage d’être plus transparent et plus facilement itinérant. Je peux y maintenir le dialogue, même en manquant de temps. Venez donc avec nous, le dialogue est décloisonné et les gens passionnants.

Pendant ce trimestre et après quelques nuits blanches, j’ai également terminé le nouveau site des Bouquinautes, le webzine littéraire créé par l’amie Marmotte (qui vient par ailleurs de lancer un nouveau blog de tricot). Aujourd’hui, je retourne à des projets plus personnels. Ne le répétez pas, mais je travaille en fait sur mon tout premier livre ! Alors en attendant que je vous explique le pourquoi du comment, gardez vous bien du football, et n’oubliez pas de vivre.

-Saint Epondyle-

Ma bande-son du moment :

Soutenez Cosmo ^{;,;}^
Vous pouvez soutenir Cosmo en réagissant par un commentaire, en partageant les articles et/ou en m'offrant un café (tip tip !). C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup. Merci d'être là.

Devenez mécène
Dans la même série
<< Mémento novembre, décembre 2013, janvier 2014Memento #6 >>

2 commentairesVous en pensez quelque-chose ?

  • m’a l’air d’y avoir plein de bonnes choses à attendre sur cosmo orbus pour les temps qui viennent … Bon courage ! stay strong !

    (sinon la musique dessous est pas mal du tout. je crois que ma quete de rock va avoir une piste de plus à pousser)

    • Pas de problème, je ne vais pas tarder à passer en mode berserk. :)

      Concernant Eiffel, c’est un groupe que je découvre actuellement, apparemment un peu connu sur la scène du rock français. Ça rappelle très (trop ?) furieusement Noir Dez mais je trouve ça assez frais.

Laissez un commentaire ici plutôt que sur Facebook.